Créer ses modèles dans son propre laboratoire avec inLab

InfoWeb Marketplace

Créer ses modèles dans son propre laboratoire avec inLab
mercredi 23 mars 2011Description



Jusqu'à présent, la production centrale de Sirona livrait au prothésiste un modèle STL par le biais de CEREC Connect.
À l'avenir, il pourra fabriquer lui-même le modèle dans son propre laboratoire avec l’unité d'usinage inLab MC XL.

À l'avenir, le prothésiste pourra fabriquer les modèles lui-même par procédé numérique, ramenant ainsi l'ensemble de la création de valeur dans son propre laboratoire. L'unité d'usinage encore perfectionnée inLab MC XL a été équipée de moteurs capables d'usiner comme de fraiser. Le prothésiste pourra, pour la première fois, fraiser des modèles avec pins à l'aide de la version V3.85 du logiciel inLab, disponible à partir de mars. Ainsi, Sirona complète entièrement la chaîne numérique du processus CEREC Connect.

Depuis 2010, grâce au CEREC Connect de Sirona, dentistes et laboratoires peuvent échanger des prises d'empreintes numériques. Jusqu'à présent, les prothésistes obtenaient un modèle physique fraisé par le centre de fabrication infiniDent de Sirona, sur la base de ces données. Désormais, il est possible, pour la première fois, de fabriquer le modèle soi-même avec inLab sur la base des données numériques.

Flexible et rapide

Le nouveau procédé offre au laboratoire un processus interne fiable et économique. Ainsi, le prothésiste gagne du temps et un maximum de flexibilité. Avec CEREC Connect, il a toujours la possibilité de fabriquer le modèle lui-même sur son propre inLab MC XL ou bien de commander un modèle STL auprès du centre de production centrale de Sirona.

Nouveau mode de construction pour modèle
Pour le nouveau logiciel inLab, un procédé de construction entièrement nouveau a été développé, permettant de préparer les données pour la fabrication de modèles. Ainsi, on peut désormais fabriquer des modèles présentant toutes les caractéristiques des modèles Sirona STL déjà connus. Par le biais du logiciel, le modèle peut être taillé et les traits de scie positionnés. Les préparations peuvent être réalisées et les trous des pins définis. Grâce au logiciel inLab Stack, différents segments de modèles sont ensuite positionnés dans un bloc de modèles, lui aussi nouvellement créé. De cette façon, des paires de modèles de d’hémi-arcardes ou d’arcades complètes, ou bien différents modèles plus petits peuvent être fabriqués à partir d'un seul bloc. Ce procédé convient particulièrement à la fabrication de modèles de mâchoires partielles pour le traitement de dents individuelles ou de petits bridges dans le secteur postérieur.

Recherches associées à Laboratoire dentaire

Devis groupés (0)